Le studio

Chagar enchaîné #189

Le 29 avril 12.020, par Rafael

Instant confession : parmi mes amours déçus en jeu de rôles, Earthdawn tient une place à part. Un univers magique, mais un parcours éditorial chaotique. Des idées de game design incroyables, mais un système de base bugué jusqu’à l’os. Emotional roller coaster tout ça. En revanche, il y a un point indéniablement génial dans Earthdawn ; un must indépassable : avoir expliqué et justifié l’existence de véritables donjons avec pièges, portes secrètes et culs-de-sac. Les Kaers, source de joie depuis 1420 Th.

Du coup, question amusante : comment justifier un truc dans le genre à Bloodlust ? Pas forcément tout le délire D&D, porte montre trésor, mais au moins retrouver le frisson du donjon, avec ses pièces poussiéreuses, ses recoins suspects, ses fosses et ses périls. On le tente ?  

Télécharger le Chagar Enchaîné n°189

pour discuter de cet article